Le monde de la voyance, comme toutes les professions, a son lot de mauvais professionnels.

Beaucoup de pseudo-médiums se sont improvisés cartomanciens ou professionnels des arts divinatoires, alors qu’ils n’avaient aucun don particulier. Ces personnes ont juste une bonne dose de psychologie, du bagou, et l’envie de se constituer un salaire sur le dos des interrogations ou des doutes qui jalonnent généralement la vie de tout un chacun. Ces brebis galeuses de la profession sont cependant facilement identifiables.

Car les bons voyants, les médiums dotés de pouvoirs vrais de double vue, ça existe. Et il serait dommage de se priver de leurs talents.

De la discrétion avant tout

L’une des règles d’or de la profession de voyant véritable, c’est la discrétion. Un voyant professionnel digne de ce nom ne se servira jamais des informations que vous lui avez délivrées sur votre parcours personnel pour avoir une emprise sur vous, ou se faire mousser. Ce qui est dit entre lui et vous ne doit jamais sortir de ce strict cercle de confiance. Toute la consultation doit être sous le sceau absolu de la confidentialité.

En outre, un bon voyant professionnel doit savoir faire preuve de tact, et ne jamais juger la personne qui est en consultation avec lui. Votre voyant se doit d’être, à priori, de votre côté, et doit tout faire pour essayer de débloquer les situations, vous aider, vous faire avancer sur le chemin de la vie. Son but n’est pas que vous reveniez toutes les semaines ! Son but est de vous aider à trouver la réussite ou la sérénité, ou les deux.

Des médiums à votre écoute

Autre aspect important d’une consultation de voyance, un voyant sérieux est avant tout à l’écoute des gens qui viennent le consulter. Cela veut dire, concrètement, que ce n’est pas le voyant qui va mener de bout en bout la discussion.

Avec une personne mal intentionnée, une séance de ce genre de voyance pourrait rapidement virer à la manipulation mentale. C’est au consultant de venir avec ses propres questions, et d’aller à son rythme. Ainsi, méfiez-vous des soi-disant voyants qui font traîner la consultation, juste pour soutirer le plus d’argent possible.

Le voyant est là pour accompagner le consultant, le guider, sur le chemin de la connaissance de lui-même, pas pour imposer ses vues. En plus, ce serait trop facile : un mauvais voyant n’aurait qu’à dérouler une fiche généraliste de questions et de réponses, sans rechercher vraiment la connaissance du destin personnel du consultant. Chaque consultation doit être, au contraire, la plus personnalisée possible.

Autre règle, un bon voyant doit normalement mettre un point d’honneur à ne jamais relancer un consultant. Il se doit d’être totalement disponible, et souvent une relation de confiance se crée. Beaucoup de consultations se déroulent sur le très long terme, parfois sur des années, et même des décennies. Mais c’est toujours le consultant qui décide du moment et de l’heure auxquels il va faire appel au voyant, jamais l’inverse.

Retrouvez sur le site de Dalila Sheraz Voyance une sélection de professionnels de voyance sérieuse à votre disposition.

Il est très important d’avoir affaire à des personnes sincères

Un vrai voyant veut simplement exercer son métier avec sincérité. C’est tout le contraire d’un charlatan. Or, il est parfois difficile de repérer facilement les personnes sans scrupules. Certains pseudo-voyants sont capables de beaucoup d’hypocrisie, semblent sincères…Essayez alors de vous faire aider par le bouche à oreilles, et les avis laissés par les clients sur internet. Généralement, les bonnes ou les mauvaises réputations ne sont pas basées sur rien.

Des voyants qui ne profitent pas de la gentillesse des clients

Les bons voyants ne cherchent jamais à tromper leurs clients. Ils veulent sincèrement les aider. Ils sont fiers d’avoir des dons de voyance et veulent tout simplement les exprimer. Ils ne se sentent pas commerçants, ils ne veulent jamais profiter de la gentillesse ou de la détresse de certains consultants. Ils veulent exercer leur art, faire profiter ceux qui le demandent de leurs capacités de voyance vers le futur et l’au-delà.

Sinon, ils auraient l’impression de ne pas se réaliser pleinement. C’est un peu le cas dans tous les métiers exercés avec passion : un bon professionnel veut absolument bien faire son métier, au service des autres. Comme souvent, le mauvais arbre ne doit pas cacher la forêt.

Un bon professionnel de la voyance obéit à un code de déontologie. Les règles de ce code sont connues de tous, elles reposent sur des principes de discrétion, d’honnêteté, et d’amour du travail bien fait. Un bon voyant ne cherche pas à abuser des faiblesses ou des demandes de la personne qui est en face de lui. L’échange doit être constructif, et empreint de sérénité. D’un côté, cet échange doit apporter la fierté du devoir accompli au voyant, de l’autre il doit donner une vue plus claire sur son destin au consultant.